TVA, douanes et accises

  • Français
    • Anglais

France : deux changements importants suite à la loi de finances pour 2022

Pénalité en cas de ventes ou prestations de services sans facture  

La loi de finances pour 2022 du 30 décembre 2021 a modifié par l’article 1737, I, 1 et 3 du CGI’article 1737, I, 1 et 3 du CGI concernant la sanction applicable en cas de ventes ou prestations de services sans facture. Cette modification intervient en réalité suite à la censure du Conseil constitutionnel (QPC du 26 mai 2021 n°2021-908) des dispositions relatives à la pénalité prévue en cas de vente sans facture. Dorénavantl’article 1737, I, 1 et 3 du CGI prévoit :  

L’application d’une amende en cas de ventes et/ou de réalisation de prestations de services qui n’ont pas fait l’objet de facture. L’amende encourue est cependant différente selon que la transaction non facturée a été comptabilisée par l’entreprise ou non.  

  • En cas de non facturation et non comptabilisation d’une vente ou prestation de services réalisées : L’amende applicable est de 50% du montant de la transaction, plafonné à 375.000€ par exercice ;  
  • En cas de non facturation mais comptabilisation d’une vente ou prestation de services réalisée : L’amende est réduite à 5 % et ne peut excéder 37 500 € par exercice 

Ci-dessous un tableau récapitulatif :  

Prestation de services ou ventes non facturées + non comptabilisée Amende 50% montant transaction  Plafonné à 375.000€ par exercice  
Prestation de services ou ventes non facturées + comptabilisées Amende 5% montant transaction  Plafonné à 35.000€ par exercice  

Acompte et exigibilité de la TVA pour les livraisons de biens – Entrée en vigueur en janvier 2023  

Actuellement et jusqu’au 31 décembre 2022, la TVA sur les livraisons de biens est exigible chez le fournisseur au moment de la réalisation de cette opération. Contrairement aux prestations de services pour laquelle l’exigibilité intervient, quant à elle, lors de l’encaissement des acomptes du prix ou de la rémunération. 

Suite à l’adoption de la loi de finances pour 2022 et à partir du 1er janvier 2023, la TVA sur les livraisons de biens sera exigible dès l’encaissement de l’acompte, soit avant même la livraison.  

De ce fait, la TVA sera exigible à concurrence du montant encaissé ce qui entraînera :  

Pour le fournisseur/ vendeur : la collecte de TVA à hauteur de l’acompte encaissé. Il faudra faire apparaître la TVA sur la facture d’acompte, ceci sans attendre la facture finale.  

Pour l’acheteur : La possible déduction de la TVA, à hauteur du montant de l’acompte payé, sans devoir attendre la facture finale.   

Les experts d’Eurotax restent à votre disposition pour vous aider dans vos démarches administratives en France et en Europe. N’hésitez pas à nous contacter pour toute demande concernant la fiscalité indirecte.  

Vous pouvez également consulter notre page pour notre service de représentation / mandat fiscal  

Partager cet article...